Models in Art : galerie d’art du nu féminin à Delft


Models in Art : galerie d’art du nu féminin à Delft

Genre artistique qui consiste à représenter le corps humain dans un état de nudité, le nu est une source d’inspiration pour de nombreux artistes. Le nu féminin l’est encore plus depuis la renaissance. Ces œuvres sont exposées dans les musées et galeries d’art partout dans le monde. Voici quelques informations à ce sujet.

Delft, la destination culturelle par excellence

Delft est une ville qui se démarque par son charme, une histoire riche et des paysages pittoresques qui ont inspiré les artistes locaux depuis des siècles.

L’expression de l’art et de la culture dans les rues de Delft

Delft est une ville romantique avec de belles rues médiévales étroites qui regorgent de lieux tels que la Veermer centre, la Galerie Kunst en Coach et le théâtre de Veste. La vie culturelle de la ville a toujours été dynamique et diversifiée. Cette ville est le lieu de rencontre par excellence des évènements culturels. Vous y trouverez des expositions fascinantes, des pièces de théâtre fabuleuses et d’autres activités éclairantes reflètent les traditions et l’histoire locale.

Des musées sensationnels

Ville magnifique et municipalité de la province de la Hollande méridionale, la ville de Delft possède une riche diversité de musées tels que le musée de minéralogie et de géologie, le musée Lambert Van Meerten, le musée de l’armée et bien d’autres qui retracent le passé de la ville à travers des expositions fascinantes. Pour s’imprégner encore plus des histoires que racontent ces musées, une visite à pied vous permettra d’explorer les meilleurs musées de la ville et de faire votre propre idée.

L’histoire indiscrète du nu féminin

Le nu est un genre artistique qui consiste en la représentation du corps humain dans un état de nudité. La quête de l’éternel féminin parcourt l’histoire de l’art depuis toujours et devient un thème de prédilection à partir de la Renaissance. Pour certains, l’histoire du nu magnifie le corps totalement féminin de la femme dans toute sa splendeur, mais pour d’autres, il s’agit plutôt d’un combat pour représenter cet obscur objet de désir sans cesse attaqué, censuré et muselé par la pudeur. Pour bon nombre d’artistes de la Renaissance, le corps nu féminin reste beaucoup plus inspirant et apte à devenir le symbole d’idées nouvelles plus que le corps masculin. Au fil des époques et des régions du monde, les corps racontent les sociétés, leurs mœurs ainsi que leurs tabous. Certains portraits du nu féminin ont bouleversé l’histoire de l’art. Il s’agit entre autres de :

  • l’origine du monde de Gustave Courbet 1866 Musée d’Orsay ;
  • À littoe Taste Outside of love de Mickalene Thomas 2007;
  • le rêve de la femme pêcheur Hokusai 1814 ;
  • nu couché Amedeo Modigliani 1917.

Ces tableaux et bien d’autres ne cessent d’alimenter les débats sur ce genre artistique.

L’expression du nu féminin à Delft par l’artiste emblématique Vermeer

L’art nu féminin a toujours été une source d’inspiration pour les artistes de tout temps. Vermeer ne fait pas exception à cette règle. Dans la ville de Delft, l’un des artistes qui a témoigné un intérêt particulier pour les femmes reste sans aucun doute Jan Van der Mère dit Vermeer.

L’histoire et la réputation de l’artiste

Né le 31 octobre 1632 à Delft et inhumé dans la même ville le 15 décembre 1975, Vermeer est un peintre baroque néerlandais. Son thème préféré est de peindre les femmes dans l’intimité de leur maison. Très actif dans la cité hollandaise de Delft, Vermeer a acquis une réputation d’artiste novateur. Toutefois, cette notoriété s’est essentiellement cantonnée aux limites du territoire provincial qui était le sien.

Quelques œuvres célèbres de Johannes Vermeer sur la femme

L’artiste Vermeer s’est illustré dans la ville de Delft à travers quelques œuvres emblématiques se rapportant à l’expression du nu féminin.
  • La Laitière

Tableau de Johannes Vermeer, la laitière a été peinte vers 1658 et exposée depuis 1907. Cette œuvre compte parmi les plus célèbres de Vermeer, mais aussi de l’histoire de la peinture. Unique tableau de Vermeer prenant comme sujet principal une femme d’humble condition, ce tableau d’une grande splendeur a séduit plus d’un. Plusieurs commentateurs érudits ont décelé une symbolique érotique de la Laitière dont l’élément le plus probant réside dans un petit carreau à gauche de la plinthe en faïence de Delft au bas du cadre derrière la femme. Représentant un cupidon bandant son arc, il s’accompagne de la chaufferette couramment associée au désir, car réchauffant non seulement les pieds, mais aussi les dessous féminins. Les analystes en ont donc conclu que La Laitière s’avère en fait plus coquine qu’il n’y paraissait. Il est exposé au Musée du Louvre du 22 février au 22 mai 2017.

  • L’entremetteuse

Première scène connue de Vermeer, cette œuvre appartient au sous-genre des représentations de la prostitution répandues dans la peinture hollandaise. En effet, elle représente quatre personnages dans ce qui ressemble à un lupanar. Celui de gauche est souvent tenu pour un autoportrait de l’artiste. À la gauche de l’artiste se trouve l’entremetteuse qui donne son titre à la toile puis est représenté le client en rouge derrière.

Sans pour autant dévoiler la nudité à l’état pur, Vermeer a su utiliser ce genre artistique. La ville de Delft regorge de galeries d’art qui font des expositions sur l’art contemporain et le thème du nu féminin.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *