Comment faire pour ouvrir une galerie d’art ?


Comment faire pour ouvrir une galerie d’art ?

Une galerie d’art est un centre dont le premier but est la valorisation de certaines œuvres propres à un concept. Elle constitue également un lieu d’échange et de commerce entre artistes et acheteurs autour d’une même passion. Cependant, la création d’un tel centre nécessite l’analyse de certains paramètres et des démarches administratives. Ceux-ci sont indispensables pour définir la viabilité du projet. Découvrez alors dans cet article les lignes essentielles à suivre pour ouvrir une galerie d’art.

Étudiez et établissez le projet

Après avoir eu l’idée de la création d’une galerie d’art, il importe que vous meniez certaines réflexions. D’abord, vous devez réaliser une étude de marché en vous renseignant sur le domaine de l’art. Il vous faudra également rechercher les tendances, les attentes de vos futurs consommateurs et analyser le niveau de concurrence. Cela vous permettra d’établir votre position du point de vue commercial afin de garantir la durabilité de la galerie.

Ensuite, vous aurez à définir l’identité artistique de votre galerie. Cela est nécessaire pour vous démarquer du lot de vos concurrents et vous épargner la mévente. Par exemple, vous pouvez ouvrir une galerie d’art consacrée à la photographie si le secteur de la peinture est saturé. De même, à la suite de l’étude de marché, vous devez définir votre stratégie marketing. Celle-ci regroupe les différentes techniques susceptibles d’accroître la visibilité de votre galerie. On distingue la confection des visuels (affiches et flyers), le passage sur les médias, la création d’un site web, etc.

Lorsque vous détenez ces différents renseignements, vous pouvez maintenant passer à la rédaction de votre business plan. Ce dernier est un document qui retrace premièrement tous les grands points du projet et ses atouts. Deuxièmement, il contient le budget prévisionnel et le seuil de rentabilité de la galerie. Grâce à cela, vous pouvez évaluer la viabilité ou non de votre futur centre d’exposition. Il vous permettra également de convaincre vos potentiels partenaires financiers.

Choisissez le local de la galerie

L’étape suivant celle du projet concerne le choix du local devant abriter la galerie. Elle tient compte de l’espace nécessaire pour entreposer et exposer les tableaux d’art. Cependant, l’emplacement du local revêt une grande importance en ce sens qu’il participe à la visibilité de la galerie. Il faudra donc opter pour un endroit ouvert au public et regorgeant de probables consommateurs. Vous pouvez à titre illustratif, vous installez près des bâtiments accueillants des adeptes de théâtres.

Faites des démarches administratives

Comme toute entreprise, la création de la galerie d’art demande des formalités administratives à remplir pour être reconnue par l’État. Dans un premier temps, vous devez choisir les statuts juridique et fiscal sous lesquels vous souhaitez mettre votre galerie. Pour ce faire, vous aurez à étudier la juridiction du projet en définissant sa protection, sa constitution et son nom. En ce qui concerne le statut fiscal, vous aurez à opter pour un régime fiscal et un négoce d’art. Ce sont là des éléments déterminants dans le calcul du niveau d’imposition de vos bénéfices. Pour faire correctement ces différents choix, il importe de vous renseigner sur les impacts sociaux des statuts juridiques des galeries.

Dans un second temps, vous devez procéder à l’enregistrement du statut juridique choisi auprès du Service Impôt des Entreprises. Après cette phase, vous devez effectuer la déclaration de votre galerie auprès de la Chambre de Commerce et d’industrie (CCI). Ensuite, si vous décidez d’exposer des arts graphiques et plastiques, vous devez vous déclarer à la Maison des artistes. Cela doit se faire dans les huit jours suivants votre enregistrement à la CCI.

Rappelons que les œuvres graphiques et plastiques englobent les peintures, les dessins, les sculptures, les gravures, les lithographies, etc. Dans le cas des expositions d’écrits ou de photographies, vous ferez la déclaration à l’AGESSA. Par ailleurs, si votre galerie présente des matériaux précieux comme l’or, l’argent, etc., vous devez posséder aussi un registre de police.

Commencez l’exposition

Après avoir satisfait à toutes ces conditions, vient maintenant l’étape du démarrage de vos activités. Il vous faudra alors mettre en place une stratégie de gestion de la galerie d’art. Autrement, vous devez faire un planning des expositions artistiques sur l’année, leur suivi et la gestion de stock. De plus, vous aurez à superviser tous les modèles de factures et la tenue du journal des entrées et sorties. Notez qu’il est possible d’engager au plus deux employés pour l’administration de la galerie.

En outre, l’ouverture de votre galerie d’art doit être sanctionnée par une bonne campagne de communication. Cela pourra vous permettre d’entrer en contact avec plus de public tout en augmentant votre visibilité. Pour finir, il est important que vous cultiviez une bonne relation avec les artistes. Ainsi, vous pourrez leur faire part des différentes expositions dans votre galerie d’art.

Pour ouvrir une galerie d’art, il vous suffit de bien établir votre projet et de vous déclarer auprès de l’État. Vous avez également la possibilité de mettre votre idée à exécution même si vous ne détenez pas suffisamment de fonds. Il vous faudra solliciter l’aide des investisseurs grâce à votre business plan ou rechercher des subventions. Cette dernière option est plus bénéfique pour ceux qui optent pour un statut d’association de loi 1901.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *